CMG sur Ille Handball


< | >

PRIORITÉ À LA FILIÈRE FÉMININE

Publié le 11 octobre 2021 par

Le club se remet doucement de la crise sanitaire et souhaite se relancer à travers de nombreux projets, notamment en développant le handball féminin.

Depuis trois ans, Ronan Scouarnec préside un club de handball qui regroupe trois communes, La Chapelle-des-Fougeretz, Montgermont et Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine), d’où l’abréviation CMG sur Ille. Il a connu quelques sueurs froides avec la crise sanitaire. « Un an et demi de galère, cela ne s’efface pas d’un coup. Même si on a arrêté le moins possible, organisé des séances en ligne, tenté de garder le contact avec nos licenciés, il était urgent de repartir. »

Pour ce faire, le club a participé aux forums des associations dans les trois localités associées et a proposé des séances d’essai gratuites tout le mois de septembre. L’objectif est de retrouver les effectifs d’avant-Covid, autour de 170 adhérents, toutes catégories confondues.

Des entraînements avec des éducateurs

Les brillants résultats des handballeurs et handballeuses aux Jeux olympiques, une médaille d’or pour chaque équipe, constituent la meilleure des promotions pour ce sport. « Cette saison, on risque de recruter plus au fil de l’année, certains attendent davantage de visibilité concernant la situation sanitaire. Pour encourager les « anciens » à renouveler leurs licences, nous avons décidé de pratiquer une politique tarifaire attractive. Ils ne paieront que 50 % du prix normal, ce qui n’est pas sans incidence sur la trésorerie du club. »

Depuis son arrivée, Ronan Scouarnec a professionnalisé l’encadrement des entraînements en ayant recours uniquement à des éducateurs. Pour chaque catégorie, deux créneaux sont désormais proposés pour s’entraîner. « Ce choix a des répercussions financières sur notre trésorerie mais cela signifie une formation de qualité. Même si nous privilégions la convivialité, cela doit aller de pair avec une progression sportive. » Outre retrouver le côté familial et convivial malmené ces derniers mois, la priorité, c’est le développement de la filière féminine.

« À mon arrivée, nous n’avions des joueuses qu’en senior. Maintenant, nous avons des équipes de filles dans toutes les catégories, sauf en U18. » Si cette féminisation est considérée comme prioritaire, il ne faut pas oublier de mentionner la création d’une section handfit. Cette activité nouvelle veut concilier bien-être, santé et plaisir grâce à une séance hebdomadaire de quarante-cinq minutes, avec un encadrant spécialisé.

« C’est vraiment du bonheur de reprendre » , conclut Ronan Scouarnec en arborant fièrement le nouveau logo du club.

Lien de l'article ouest france

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Envie de participer ?